Le mardi 25 novembre 2014

RÉZO, fier partenaire d’une avancée dans la lutte contre le VIH/sida

 

RÉZO, fier partenaire d’une avancée dans la lutte contre le VIH/sida : la prophylaxie préexposition (PPrE) à la demande devient un outil efficace complémentaire à la prévention du VIH chez les hommes gais et bisexuels

 

Pour diffusion immédiate

 

Montréal, le 25 novembre 2014 – L’étude IPERGAY de l’Agence nationale sur le sida (ANRS) menée au Québec et en France démontre que la prophylaxie préexposition (PPrE) prise de façon intermittente est efficace pour réduire les risques de transmission du VIH chez les hommes gais, bisexuels ou ayant des relations sexuelles avec des hommes. La PPrE consiste à administrer des antirétroviraux (qui empêchent ou freinent l’entrée et la reproduction du virus du VIH dans le corps humain) à des personnes séronégatives exposées aux risques d’infection par le VIH, et ce, avant un rapport sexuel.

 

RÉZO, organisme de promotion de la santé et du mieux-être auprès des hommes gais et bisexuels à Montréal et partenaire communautaire responsable du recrutement des candidats pour l’étude, souligne cette bonne nouvelle. De plus, RÉZO est fier collaborateur avec le Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) ainsi que l’ANRS dans l’élaboration et la réalisation de l’étude IPERGAY qui offre à des hommes séronégatifs des antirétroviraux sous forme de comprimés de TruvadaMD, pris lorsque nécessaire. L’essai IPERGAY qui a débuté en juillet 2013 à Montréal et en janvier 2012 en France et qui compte aujourd’hui un peu plus de 400 participants confirme que la PPrE (ou PrEP pour le terme anglais) est un outil efficace; un outil qui doit faire partie intégrante de l’éventail des stratégies de prévention du VIH offertes et accessibles.

 

« Nous sommes heureux de constater que notre participation et nos efforts dans la promotion de cette étude à Montréal ont contribué à faire la preuve que le concept de la PPrE est d’un grand intérêt pour les hommes gais et bisexuels; il est démontré que ces derniers peuvent être adhérents à cette stratégie de prévention. Selon le CRCHUM, on peut affirmer que dans la cohorte québécoise, l’accès à une PPrE sur demande a permis de grandement réduire l’incidence d’infections au VIH », explique Robert Rousseau, directeur général de RÉZO.

 

À la lumière de ces résultats encourageants, le comité de surveillance des données des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) a recommandé d’offrir le traitement à tous les participants de l’essai IPERGAY. Ainsi, le bras placébo de l’étude a été arrêté. Les participants actuels à l’étude bénéficieront d’un suivi d’au moins un an.

 

Plusieurs études ont démontré l’efficacité des antirétroviraux lorsqu’ils sont administrés sur une base quotidienne. L’essai IPERGAY, dont le volet canadien de l’étude est piloté par la Dre Cécile Tremblay du CRCHUM, conclut l’efficacité de la PPrE prise de façon intermittente (ou à la demande) avant et après une relation sexuelle avec pénétration anale. Tout au long de leur inclusion dans l’étude, les participants ont accès à du personnel médical et à du soutien offert par des intervenants communautaires (counselling, accompagnement, information sur la santé sexuelle, etc.). Ils ont également accès à du matériel de prévention, à des dépistages complets et à la prophylaxie postexposition (PPE) en cas de besoin. Les résultats de l’étude IPERGAY ne seront pas communiqués par l’ANRS avant janvier ou février 2015.

 

Pour une inclusion de la PrEP sur demande

Au Canada, l’usage du TruvadaMD n’est pas encore homologué pour la prophylaxie préexposition. Au Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux, a émis en juillet 2013 un avis à l’intention des médecins québécois qui veulent prescrire la PPrE au VIH ou qui sont sollicités pour le faire. RÉZO est d’avis que la PPrE sur demande devrait être ajoutée à ces lignes directrices. En ce sens, RÉZO collaborera avec les chercheurs de l’étude dans l’établissement éventuel de recommandations à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

 

Dans l’attente de ces développements, rappelons que la PPrE en continu (prise quotidiennement) est disponible dans quelques cliniques du centre-ville de Montréal. Pour de plus amples informations à ce sujet, contacter l’équipe d’intervention de RÉZO (voir plus bas).

 

Pour davantage d’information sur l’étude IPERGAY ou pour consulter le communiqué de l’ANRS, consulter le site Web du volet canadien : ipergaymtl.com.

 

RÉZO est un organisme communautaire montréalais, actif depuis 1991, qui propose aux hommes gais, bisexuels ou ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes divers programmes gratuits de prévention VIH/ITSS et de promotion de la santé et du mieux-être dans une optique de santé globale visant à inclure les multiples aspects concernant la santé sexuelle, physique, psychologique et sociale.

 

— 30 —

 

Informations :

Alexandre Dumont Blais

Coordonnateur des communications

RÉZO

Téléphone : 514.521.7778, poste 234

Courriel : communication@rezosante.org

 

Équipe d’intervention RÉZO :

Téléphone : 514.521.7778, poste 226 et 224

Courriel : info@rezosante.org

Facebook : Intervenant REZO

Twitter : @REZOsante



Retour à la liste des nouvelles


Une question ?


Faire un don

Rezo santé - Chatter avec RÉZO!

Voxpop



Connais-tu la PrEP (prophylaxie préexposition)?








Suis-nous

Infolettre