Le mardi 31 mai 2011

CHARTE OK – On s’engage!

Quatre saunas de Montréal répondent à l’appel afin d’intensifier la prévention du VIH et des ITSS auprès de leurs clientèles.

Montréal, 31 mai 2011- Les saunas 5018, Centre-ville, G.I. Joe et Oasis seront les quatre saunas sur l’île de Montréal à implanter la Charte OK au sein de leur établissement, une initiative innovatrice et unique au Canada. Ce projet lancé aujourd’hui même a pour objectif de renfoncer les actions de prévention du VIH/Sida et des autres infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes et qui fréquentent les lieux de sexualité sur place.

 

Au cours des derniers mois, le CSSS Jeanne-Mance, l’organisme REZO (anciennement Séro Zéro), des représentants des saunas ainsi que la Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal (ASSS de Montréal) ont travaillé ensemble à l’élaboration et à la mise en œuvre de ce projet. Celui-ci permettra aux établissements de rendre accessible en tout temps, des quantités de condoms gratuits que les clients pourront se procurer par le biais de distributrices qui seront situées à des endroits stratégiques; de fournir des dépliants et des brochures d’informations via des présentoirs; finalement, de faciliter l’accès à des activités et services gratuits d’éducation en promotion de la santé sexuelle et de dépistage des ITSS incluant la vaccination contre les hépatites A et B, etc.

 

Les clientèles pourront facilement identifier les saunas signataires de la Charte, grâce à un autocollant « Charte OK- partenaire 2011» qui sera bien à la vue soit aux vitrines où aux portes d’entrée des établissements. À chaque année et, à la suite d’une visite de suivi, de nouveaux autocollants seront remis aux saunas qui auront à respecter les différentes règles liées à l’engagement dans la Charte OK. « Les responsables et le personnel des saunas ont toujours été des alliés collaborant et supportant. Nous souhaitons faire davantage connaître leur implication dans nos actions qui visent la prévention des ITSS et la promotion de la santé et du mieux-être », explique Robert Rousseau, Directeur général de REZO. « Nous sommes convaincus que les clientèles sauront apprécier la plus grande accessibilité du matériel de prévention dans chacun des établissements signataires», de conclure le directeur.

 

Pour la première phase d’implantation du projet, les établissements ciblés et admissibles seront les saunas fréquentés par les hommes gais et bisexuels qui sont situés sur le territoire du CSSS Jeanne-Mance. « Le CSSS Jeanne-Mance a pour mandat de mettre en place un réseau local de santé publique de concert avec différents acteurs de la communauté. La charte d’engagement des saunas est un bon exemple de type de partenariat que nous voulons développer, avec comme objectif de répondre collectivement aux besoins des populations que nous desservons sur notre territoire, dont les hommes gais et bisexuels », a souligné Sylvie Simard, Directrice générale du CSSS Jeanne-Mance, à quelques jours du lancement",

 

Selon le Dr Richard Lessard, Directeur de santé publique à Montréal, la mobilisation de l’ensemble des acteurs devient nécessaire afin de lutter plus efficacement à réduire les nouveaux cas d’ITSS qui, au cours des dernières années, on prit des proportions alarmantes chez les hommes gais et bisexuels. « Je suis donc heureux de constater l’engagement des saunas dans cette démarche qui répond parfaitement à nos objectifs de protection et de prévention. C’est en travaillant ensemble que nous pourrons intensifier les actions de prévention au sein des communautés gaies et bisexuelles et joindre les gens là où ils se trouvent », soutient le Directeur.

 

CONTEXTE

 

Selon l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes représentent toujours une des populations les plus vulnérables aux ITSS. Ce groupe hétérogène – composé d’homosexuels, de bisexuels ou d’hétérosexuels d’âges, d’origine, de culture et de statut socioéconomique variés – demeure le plus atteint par le VIH et la syphilis. Toujours selon l’Agence, il y aurait plusieurs facteurs qui pourraient expliquer cette situation : la perception du VIH/sida comme étant une maladie chronique plutôt que mortelle qui a entraîné un relâchement des efforts de protection chez certains hommes; la multiplication des lieux de sexualité sur place et la prolifération de sites de rencontres qui peuvent également contribuer à l’augmentation des prises de risque et de la fréquence des relations sexuelles sous l’influence d’alcool ou de drogues.

 

Malgré les gains indéniables des dernières années, le travail de prévention doit se poursuivre. C’est pourquoi le CSSS Jeanne-Mance, RÉZO, la Direction de santé publique de l’ASSS de Montréal et des partenaires commerciaux ont développé la Charte OK, un modèle de collaboration volontaire entre les réseaux public, communautaire et privé.

 

Pour obtenir plus de détails sur le projet et être informé de la programmation des activités qui seront offertes, nous invitons la population à visiter le site web du projet qui sera en ligne à la mi-juin: www.charteok.com



Retour à la liste des nouvelles


Une question ?


Faire un don

Rezo santé - Ateliers

Voxpop



Connais-tu la PrEP (prophylaxie préexposition)?








Suis-nous

Infolettre