Le jeudi 10 janvier 2019

Projet ARCS

Nouveau programme à RÉZO! Le projets ARCS a pour but de faciliter l’accès aux services psychosociaux, sexologiques et psychothérapeutiques pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH).

Projet ARCS – Accès Rapide aux Consultations en Santé mentale

 

Ce nouveau programme souhaite faciliter l’accès aux services psychosociaux, sexologiques et psychothérapeutiques pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH).

Dans le cadre du programme, RÉZO assure l’accueil et l’évaluation initiale des participants, qui sont ensuite référés à différents axes du programme selon leurs besoins et leur revenu annuel.

 

Pourquoi se concentrer sur la santé mentale?

La santé mentale est une problématique de taille chez les hommes de la diversité sexuelle. Les résultats préliminaires de l’enquête MOBILISE (2017, N=1028) démontrent que les HARSAH tendent à évaluer leur santé mentale plus négativement que leur santé physique ou sexuelle. Environ 35% des répondants nomment aussi avoir eu besoin d’un service en santé mentale ou émotionnelle dans les 12 derniers mois. De ceux-ci, plus d’un tiers nomment la honte ou un enjeu financier comme barrière principale d’accès à un service en santé mentale.

 

Les HARSAH, plus spécifiquement les hommes gais, sont trois fois plus à risque de vivre une dépression qu’un adulte moyen [1], et donc qu’ils sont plus à risque de développer des idéations suicidaires [2]. Chez les personnes trans, ce risque est encore amplifié. L’impact du stress minoritaire [3] vécu par les personnes LGBTQ+ a aussi été étudié par John Pachankis et Mark Hatzenbuehler, notamment en ce qui concerne les enjeux de dissimulation identitaire et de stigmatisation.

 

Comment pouvez-vous vous impliquer?

Chez RÉZO, nous vous proposons la collaboration suivante.

 

Nous vous offrons, de notre côté, un espace complètement gratuit dans lequel rencontrer des patients, pour quelques heures par semaine, vous permettant ainsi d’économiser sur vos frais de location. Nous privilégions un modèle d’intervention brève, donc de 8 à 10 rencontres, selon les besoins du patient. De votre côté, vous vous engagez à accepter une rémunération moins élevée pour chaque consultation, permettant ainsi au patient de débourser un montant correspondant à son revenu. Ces honoraires peuvent également être modulés dépendamment de la couverture d’assurance du patient. Votre rémunération est fixe, selon une échelle préétablie qui tient compte de différentes variables.

 

Le programme de santé mentale vous permet donc de diversifier vos expertises, d’agrandir votre clientèle, de vous impliquer au sein d’une communauté marginalisée et sous-desservie, ainsi que d’intégrer un réseau d’autres professionnels travaillant avec cette même communauté. Par-dessus tout, notre collaboration portera ses fruits dans les bienfaits qu’elle apportera à nos communautés.

 

Pour consulter le document de présentation complet, cliquez-ici.

 

Si vous souhaitez vous joindre à nous, ou pour toutes questions additionnelles, contactez Jonathan Bacon au 514-318-3013 ou à arcs@rezosante.org.

 

 

 

 


[1] Cox, S. 2006. Living on the edge: Gay men, depression and risk-taking. Repéré à https://www.glhv.org.au/report/living-edge-gay-men-depression-and-risk-taking

[2] Lee, C., Oliffe, J. L., Kelly, M. T., et Ferlatte, O. 2017. Depression and Suicidality in Gay Men: Implications for Health Care Providers. American Journal of Men’s Health, 1(10). doi: 10.1177/1557988316685492

[3] Voir : Meyer, I. H. (2003). Prejudice, Social Stress, and Mental Health in Lesbian, Gay, and Bisexual Populations: Conceptual Issues and Research Evidence. Psychological bulletin, 129(5), 674-697. doi: 10.1037/0033-2909.129.5.674



Retour à la liste des nouvelles


Une question ?


Faire un don

Rezo santé - Ateliers

Voxpop



Connais-tu la PrEP (prophylaxie préexposition)?








Suis-nous

Infolettre