Le mercredi 20 février 2019

Le consentement sexuel entre hommes? Oui. #ÇaExiste

Parce que le consentement entre hommes, #ÇaExiste, RÉZO lance une campagne de communication et de sensibilisation sur le sujet. Pour découvrir la campagne : http://www.rezosante.org/consentement/

Parce que le consentement entre hommes, #ÇaExiste, RÉZO lance une campagne de communication et de sensibilisation sur le sujet. Intitulée « Le consentement entre hommes ? Oui. », cette campagne se décline en deux volets : une capsule vidéo et un trio d'affiches.

 

- - -

 

 

Montréal, le 20 février 2019 – « Je suis allé dans un party en fin de semaine, je me suis fait pogner les gosses quatre fois. Pas envie de me faire taponner par n’importe qui. » - Antoine. « Pourquoi je reçois autant de photos de dickpics sur Grindr. J’ai rien demandé, moi. » - Danny. « Il m’est arrivé lors d’une sortie en sauna de me faire pogner les pecs et lorsque j’ai retiré la main du gars, il m’a traité de sainte-nitouche. Pas croyable. » - Louis.

 

Ce sont seulement là quelques-uns des témoignages recueillis par RÉZO, organisme communautaire montréalais œuvrant depuis 1991 pour la santé et le mieux-être des hommes gais et bisexuels, cisgenres et transgenres (GBT), qui lance aujourd’hui la campagne « Le consentement entre hommes ? Oui. » Dans la foulée de #moiaussi, cette campagne, élaborée de concert avec l’agence Upperkut, cherche à délier les langues sur le sujet du consentement sexuel chez les hommes GBT.

 

Lors de ses interventions sur le terrain, RÉZO a observé que des usagers de ses services subissent ou ont posé fréquemment des gestes à caractère sexuels sans consentement. Trop souvent, ces contacts sont banalisés, voire ignorés. « Il faut que ça cesse, s’indigne Alexandre Dumont Blais, codirecteur général et directeur des communications de l’organisme. Cette culture de tolérance et de banalisation est malsaine. Selon plusieurs études, ces gestes peuvent avoir de graves impacts chez les hommes GBT qui les subissent. Il est temps de cesser de se mettre la tête dans le sable et de lancer un message fort : le consentement entre hommes, ça ne se discute pas. Avec des messages francs et directs et une vidéo provocatrice, on veut réveiller le mononcle en nous et lui dire que cette culture doit changer ».

 

Les minorités sexuelles sont davantage touchées par la violence sexuelle. Plusieurs études démontrent que les communautés LGBT sont beaucoup plus susceptibles de vivre au moins un épisode de violence sexuelle au cours de leur vie. C’est 25% des hommes gais qui seront agressés à l’âge adulte, contre 3 à 7% des hommes hétérosexuels.

 

Une campagne pionnière

Cette campagne à grand déploiement, la première du genre au Canada, sera affichée dans de nombreux établissements du Village et dans le métro Berri-Uqam. Tous les détails de la campagne sur rezosante.org/consentement et pour la suivre sur les réseaux sociaux : #ÇaExiste #ÇaPognePas #LaPognesTu.

 

À propos de RÉZO

RÉZO est un organisme communautaire sans but lucratif montréalais actif depuis 1991 auprès des hommes gais ou bisexuels, cis ou trans, et hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH). RÉZO développe et coordonne des services et activités en lien avec la prévention et la promotion de plusieurs aspects de la santé : sexuelle, mentale, physique et sociale.




Retour à la liste des nouvelles


Une question ?


Faire un don

Rezo santé - Ateliers

Voxpop



Connais-tu la PrEP (prophylaxie préexposition)?








Suis-nous

Infolettre