Mode d'emploi du condom

 

 

1. Avant toute chose, vérifie la date de péremption (expiration) qui figure sur l'emballage. Vérifie également que l’emballage du condom est intact avant de l’ouvrir. Pour ce faire, pèse au centre du sachet afin de déterminer s’il y a un petit coussinet d’air. S’il n’y a pas de coussinet d’air, jette le condom à la poubelle et prends-en un autre. Attends de bander et ouvre le sachet sur le coin avec soin. Sois prudent, bien que résistant, le condom peut être percé par les dents, les ongles ou une bague.

 

2. Ensuite, pour augmenter les sensations au niveau du gland, tu peux mettre une goutte de lubrifiant à base de silicone ou d'eau à l'intérieur du condom avant de l'enfiler.

 

3. Tu dois mettre le condom avant tout contact génital. Ne jamais mettre deux condoms (il est faux de croire que ça protège mieux, bien au contraire, la friction des deux condoms peut les endommager). Il y a toutefois une exception : si tu as une allergie aux condoms en latex, tu peux mettre un « nature » (fait de paroi intestinale de mouton) sous un autre en latex.

 

4. Place le condom sur le gland en vérifiant que l'anneau soit bien du côté extérieur. Pince le bout du réservoir pour faire sortir l'air et pour que le sperme puisse s'y loger. Sans forcer, déroule le condom jusqu'à la base du pénis, tout en pinçant toujours le réservoir. Le bout du réservoir ne doit pas être tendu sur le pénis.

 

5. Une fois que le condom est en place, lubrifie abondamment l'anus de ton partenaire et le condom afin d'augmenter la sensation et d'améliorer la protection. Utilise seulement un lubrifiant à base de silicone ou d'eau. N'utilise jamais d'autres sortes de lubrifiant comme la gelée de pétrole, l'huile minérale ou végétale… Ces produits endommagent la paroi du condom et le rendent inefficace contre les ITSS et le VIH.

 

6. Pour te retirer de ton partenaire, il est important que ton pénis soit en érection. Tiens bien le condom à la base de ton pénis durant le retrait.

 

7. Évidemment, ne réutilise jamais le même condom. Ne baise pas avec deux partenaires sans changer de condom. L'infection pourrait se transmettre d'un partenaire à l'autre.

 

8. Conserve tes condoms à l'abri du soleil, dans un endroit frais et sec, par exemple : table de chevet, pharmacie… Évite de le mettre dans ton portefeuille.

 

 

FIABILITÉ

 

Bien que le condom n’élimine pas le risque d’infection, il peut diminuer les chances de contracter le virus ou de le transmettre à votre partenaire s’il est utilisé de façon systématique et adéquate pendant les relations sexuelles vaginales, anales et orales. Un condom protégera uniquement la partie qu’il recouvre. Il se peut donc que vous deveniez infecté par des verrues non couvertes (par exemple, sur le scrotum).

 

 

CONSERVATION

 

Conserve tes condoms à l'abri du soleil, dans un endroit frais et sec. Ne pas les mettre dans ton portefeuille et dans le coffre à gants de ta voiture. La pression et la chaleur peuvent les endommager. N'oublie jamais de vérifier la date et vérifie également s'il y a encore de l'air dans la pochette du condom.

 

 

LUBRIFIANT

 

Les lubrifiants servent à réduire la friction et rendent la pénétration anale plus agréable. L'utilisation d'un lubrifiant sur le condom réduit les risques que celui-ci se déchire. Il faut toujours utiliser du lubrifiant à base de silicone ou d'eau. N'utilise jamais de la vaseline, d'huile végétale ou d'huile pour bébés, elles endommagent les condoms.

 

 

ALLERGIES

 

Au condom ? Oui, mais c'est rare. Certaines allergies sont d'origines psychologiques et d'autres dues au produit qu'est le latex. Dans ce cas, utilise un condom en polyuréthane. Ils sont très efficaces mais ils coûtent plus chers. Tu peux aussi essayer la combinaison d'un condom en peau de mouton avec un autre en latex. Les allergies peuvent être classées en deux catégories, avec des implications et des remèdes différents.

 

Les allergies bénignes ou locales :

 

  • Manifestations : rougeurs, démangeaisons, petits boutons à proximité des parties génitales qui s'estompent rapidement. Ces manifestations sont le fait du talc ou de la fécule de maïs ou encore du lubrifiant présent dans le condom;
  • Traitement ou solution : en pratique, il suffit de changer de marque de condom.

Les allergies pathologiques ou cliniques :

 

  • Manifestations : brûlures, fortes douleurs, lésions des muqueuses qui constituent des signes cliniques de véritables allergies au latex. Elles sont liées aux protéines utilisées dans le cadre de la fabrication du condom;
  • Traitement ou solution : arrête les condoms « classiques » et utilise les condoms anallergiques. Consulte un médecin spécialiste (allergologue) afin de vérifier la nature de la pathologie.


Partager 

haut


Retour


Une question ?


Faire un don

Rezo santé - Ateliers

Voxpop



Connais-tu la PrEP (prophylaxie préexposition)?








Suis-nous

Infolettre