Mieux-être

 

Les hommes gais et bisexuels font souvent face à des problématiques bien à eux. En dehors du stress et des difficultés qui se dressent au quotidien devant tout homme ou toute femme, ils ont en plus à gérer le fait de sortir du cadre sociétal, de ne pas nécessairement répondre aux exigences de leur entourage et peut-être même à celles qu’ils s’étaient eux-mêmes fixées. L’environnement social, professionnel, familial des homosexuels se verra aussi souvent terni par des actes ou des comportements homophobes vis-à-vis d’eux.

 

Il devient donc parfois difficile de conjuguer avec un ou plusieurs problèmes et même que parfois, les problèmes nous paraissent être tous reliés. À certains moments, on a l’impression qu’il est impossible de changer tout ce qu’on veut améliorer. La plupart du temps, c’est en adoptant petit à petit des changements afin d’être plus satisfaits de nous-mêmes et de notre qualité de vie qu’on peut acquérir notre propre sentiment de mieux-être. On peut ainsi comprendre le mieux-être comme une sorte de « décision » qui nous permet de nous accepter positivement, avec nos forces et nos faiblesses, et de croire en nos capacités de changer les choses pour le mieux. Le coming out par exemple, rentre dans cette recherche du mieux-être et représente un processus d’acceptation et d’affirmation de soi, que l’on fait pour nous et pour les autres et qui nous pousse à être mieux dans la vie, sans se cacher ou fuir dans des comportements nocifs ou destructeurs. Ainsi, la recherche du mieux-être consiste à prendre sa place en tant que gai ou bisexuel mais aussi à contrer toutes formes de violence homophobe  que l’on reçoit non seulement de l’extérieur mais aussi contre toutes celles exercées au sein du couple.


Une question ?


Faire un don

Rezo santé - Chatter avec RÉZO!

Voxpop



Connais-tu la PrEP (ou prophylaxie préexposition)?








Suis-nous

Infolettre