La sexualité bareback

 

Comme la prévention de la transmission du VIH et des ITSS demeure au cœur de la mission de RÉZO, nous estimons qu’il importe d’offrir des services en lien avec le phénomène du barebacking.

NO-KPOTE

 

EST-CE QU'ON « CAPOTE » ?

 

Aux États-Unis, le barebacking suscite de vifs débats depuis presque 10 ans. Les pratiquants du barebacking étaient étiquetés comme des irresponsables, des suicidaires, des dangers pour le public et même des tueurs. Or, ces approches n’ont pas réussi à raviver la prévention ni à favoriser l’adoption de pratiques sécuritaires chez les hommes qui refusent d’utiliser les condoms. Au contraire, ces approches ont souvent marginalisé les barebackers ou les rendaient plus difficiles à rejoindre.

 

 

LES RISQUES DES RELATIONS NON PROTÉGÉES

 

Dans les années 80, au début de l’épidémie du VIH/sida, les hommes gais et bisexuels se sont organisés face au silence des institutions et des gouvernements. La communauté s’est prise en main pour diminuer la propagation de cette maladie qui a fait des ravages. Ce travail a porté des fruits : certaines données nous démontrent que trois hommes gais sur quatre adoptent des stratégies afin de réduire le risque de transmission du VIH.

 

Toutefois, au milieu des années 90, un mouvement revendiquant le refus du condom apparaît aux États-Unis. Au Québec, cet intérêt pour le barebacking sera également exprimé par un certain nombre d’hommes gais et bisexuels. Il existe maintenant des sites de rencontre pour les adeptes, des maisons spécialisées dans la production de films pornographiques et tout un vocabulaire entourant cette pratique.

 

Pourtant, la pénétration anale sans condom demeure une pratique à risque élevé pour la transmission du VIH et des autres ITSS pour celui qui pénètre et celui qui se fait pénétrer.

 

 

LES RISQUES POUR LES PERSONNES SÉROPOSITIVES

 

Pour une personne séropositive, avoir des relations sexuelles non protégées constitue un risque de contracter d’autres infections qui ont des conséquences importantes. Les ITSS, tels que la syphilis, la LGV ou l’herpès, peuvent être plus difficiles à traiter chez elle et peuvent entraîner des symptômes et des complications plus marqués que chez une personne séronégative.

 


De plus, différentes souches du virus de l’immunodéficience humain (VIH) ont été identifiées à ce jour, dont certaines se démarquent par une résistance à l’une ou à plusieurs formes de traitements. Certaines recherches démontrent qu’une personne séropositive peut contracter une nouvelle souche du virus et ainsi développer une « surinfection » plus agressive et résistante aux traitements. Cette surinfection peut causer un échec thérapeutique (les traitements ne fonctionnent plus), limiter les options de traitements et même, dans certains cas, accélérer la progression de la maladie.

 

 

POURQUOI UN PROJET SUR LE BAREBACKING ?

 

Comme la prévention de la transmission du VIH et des ITSS demeure au cœur de la mission de RÉZO, nous estimons qu’il importe d’offrir des services en lien avec le phénomène du barebacking. Cependant, nous ne cherchons ni à condamner ni à juger, mais plutôt à diffuser des informations justes et actuelles sur cette pratique, tels que les risques qui y sont reliés. Nous visons également à établir un dialogue au sein de la communauté pour mieux comprendre les réalités rattachées à cette pratique et susciter une réflexion.

 

 

haut

Ressources

 

DOCUMENT (dépliant) : Le Barebacking : être informé pour mieux discuter ensemble. Disponible sous l'onglet Ressources et la section Outils d'information. Cliquer sur Promotion de la santé et prévention du VIH et des ITSS.

TESTS DE DÉPISTAGE POUR LE VIH ET LES ITSS

 

Si tu es actif sexuellement, et particulièrement si tu as plusieurs partenaires sexuels, il est recommandé que tu te fasses dépister au moins à tous les 6 mois pour le VIH et les autres ITSS, même si tu ne présentes aucun symptôme. Tu peux obtenir de plus amples informations sur ce site, ainsi qu'une liste des endroits où tu peux aller passer un test de dépistage. Tu peux consulter la page « Où puis-je me faire dépister? », dans la section « Dépistage et vaccination », sous l'onglet « Renseigne-toi ».

RÉZO T’ACCOMPAGNE pour la PPE et les tests de dépistage VIH/ITSS. Vous bénéficierez d’une écoute et d’un soutien émotif, d’une évaluation des risques, d’informations sur les risques de transmission, de pistes de réflexion, de moyens pour réduire les risques, d’explication sur les tests disponibles (fiabilité, confidentialité, déroulement), de la possibilité de choisir l’endroit où passer le test, d’une discussion autour de vos propres résultats et de références. C’est GRATUIT et CONFIDENTIEL!

« MOI… ET LE RISQUE »

 

Les risques sont inévitables dans la vie. Certains sont imprévisibles, d'autres sont choisis. Certains éléments déclencheurs peuvent enflammer notre passion et favoriser la prise de risque. Pour une discussion plus détaillée et des pistes de réflexion sur la prise de risque sexuel, consulte la page « Moi... et le risque », dans la section « Sexe et risques », sous l'onglet « Renseigne-toi ».

 

 

LIENS :

 



Partager 

haut


Retour


Une question ?


Faire un don

Rezo santé - Chatter avec RÉZO!

Voxpop



Connais-tu la PrEP (prophylaxie préexposition)?








Suis-nous

Infolettre