Le mardi 10 décembre 2013

SPOT : l'art de conjuguer dépistage VIH/ITSS et ambiance chaleureuse

Ces dernières années, SPOT a su se tailler une place de choix dans le paysage communautaire à Montréal. Sa popularité ne cesse de grandir.

 

On le sait, un dépistage pour le VIH ou pour d’autres infections transmissible sexuellement ou par le sang (ITSS) n’est pas une partie de plaisir et peut présenter plusieurs obstacles pour certaines personnes. Toutefois, l’accueil, la façon de procéder, le lieu et l’efficacité du service peuvent faire toute la différence. C’est le cas de SPOT, un projet de recherche-intervention communautaire implanté en plein cœur du Village gai (rue Amherst à Montréal) qui facilite l’accès au dépistage du VIH et d’autres ITSS.

 

Plus précisément, on y offre aux gars qui baisent avec des gars :

 

  • Le test du VIH rapide (résultat en quelques minutes), gratuit et anonyme;
  • Service complet de dépistage pour d’autres ITSS (syphilis, gonorrhée, etc.);
  • Counseling (soutien d’un intervenant) adapté aux réalités des hommes gais et bisexuels et d’autres hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes.

Pourquoi se faire dépister à SPOT?

 


SPOT est de loin un espace qui fait classe à part des milieux cliniques traditionnels. Les horaires d’ouverture sont adaptés à la vie des hommes de nos communautés et l'on y privilégie une approche communautaire axée sur l’individu, son vécu et ses besoins. On s’intéresse non pas juste au dépistage de la personne, mais aussi à sa situation, à ses préoccupations, à ses questionnements. En résumé, on y prend le temps d’échanger et d’écouter avec les participants au projet, avant, pendant et après un dépistage. Cet aspect constitue le cœur même de l’offre de services à SPOT. Pour la première fois au Québec, des intervenants communautaires ont été intégrés pleinement à une équipe de dépistage, faisant en sorte que les services offerts à SPOT sont guidés par une compréhension approfondie des réalités des hommes gais et bisexuels.

 

Acceuil, SPOT, 1223-A, rue Amherst


Ce qu’on en dit?

 


Voilà maintenant quatre ans que SPOT favorise l’accès au dépistage du VIH et des autres ITSS à des hommes moins enclins à se faire dépister ailleurs, et ce, pour plusieurs raisons : l'engorgement dans les services occasionnant un long délai avant d'avoir un rendez-vous, délais dans l’obtention des résultats, temps d’écoute et de soutien limité, etc. Au fil des années, SPOT a pu recueillir plusieurs commentaires sur les services offerts:

 

  • Confortable;
  • Patience du personnel;
  • Rendez-vous et prise en charge rapide;
  • Beaucoup plus qu’un simple dépistage;
  • Rassurant;
  • Professionnel;
  • Bonnes explications;
  • Tact;
  • « Je me suis senti à l’aise avec le personnel accueillant »;
  • « Bons conseils sur mes pratiques sexuelles, sans aucun jugement à mon égard »;
  • « Un horaire qui me convient ».

SPOT, la petite histoire

 


Le projet de recherche-intervention SPOT a commencé en juillet 2009. Un local chaleureux ouvrait alors ses portes, rue Amherst, pour y accueillir les hommes qui baisent avec des hommes désirant bénéficier d’un nouveau service de dépistage du VIH rapide, gratuit et anonyme. Il s’agissait alors d’un moyen pour améliorer l’accès au dépistage, le tout couplé à une nouvelle approche en counseling. De plus, SPOT est novateur sur le plan scientifique, car il intègre également un volet de recherche virologique permettant de mieux comprendre les dynamiques de l’épidémie du VIH dans le but d’améliorer les stratégies de prévention.

 

Entre juillet 2009 et avril 2012, 1 795 hommes ont eu recours au service de dépistage du VIH de SPOT. Parmi eux, plus de 10 % n’avaient jamais été dépistés auparavant et plus de 40 % ont affirmé que leur dernier dépistage remontait à plus d’un an. C’est donc dire que SPOT fait la différence et répond à un besoin.

 

Le comité scientifique du projet qui veille à l’application de règles éthiques rigoureuses est composé de leaders communautaires, de chercheurs, de décideurs et de cliniciens dont l’objectif commun est d’offrir une alternative en matière de services de dépistage du VIH et de prévenir de nouvelles infections.

 

SPOT, phase III

 


Depuis l’été 2013, SPOT a démarré sa troisième phase de recherche. Ainsi, les hommes qui feraient leur premier dépistage à SPOT pourraient être invités à participer à un volet spécial de recherche. Ce volet inclut l’accès à un counseling spécialisé avec un intervenant et/ou un infirmier, et ce, en toute confidentialité.

 

RÉZO : pourquoi s’impliquer dans SPOT

 


RÉZO est depuis les débuts un partenaire dans le projet SPOT parce que ce dernier contribue à augmenter l’accès au dépistage et à répondre à certains obstacles au dépistage que peuvent rencontrer les hommes dans d’autres lieux de dépistage courants. L’offre de service de SPOT correspond avec la mission de RÉZO qui vise à faire de la prévention du VIH et des autres ITSS, en plus de faire la promotion de la santé et du mieux-être auprès des hommes gais et bisexuels à Montréal.

 

Pour prendre un RDV ou pour obtenir de l'information:

 

 

Téléphone: 514-529-SPOT(7768)

Web: Spottestmontreal.com

Courriel: marc-andre@rezosante.org

1223-A, rue Amherst, Montréal (métro Beaudry ou Berri)

 

Quelques articles en ligne au sujet de SPOT:

 


Profil des participants de SPOT ayant déjà eu recours à la prophylaxie post-exposition (PPE

(Fugues, novembre 2013)

Condoms et résilience, des quêtes et des hommes

(Fugues, septembre 2013)

De la complexification des stratégies de réduction des risques sexuels, qui perd gagne

(Fugues, août 2013)

SPOT : « Une place pour faire le point »

(Espace ITSS, Institut national de santé publique, mai 2012)

 

Partenaires:

 


  • RÉZO;
  • UQAM;
  • CSSS Jeanne-Mance;
  • Centre de recherche du CHUM;
  • Centre SIDA McGill;
  • COCQ-SIDA;
  • Direction de santé publique de Montréal;
  • Institut national de santé publique du Québec;
  • Université Concordia;
  • Université de Sherbrooke.

Soutien financier:

 


  • IRSC;
  • Agence de la santé et des services sociaux de Montréal - Direction de santé publique;
  • Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS);
  • Réseau canadien pour les essais VIH des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC);
  • Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS);
  • Réseau sida et maladies infectieuses.


Retour à la liste des nouvelles


Une question ?


Faire un don

Rezo santé - Chatter avec RÉZO!

Voxpop



Connais-tu la PrEP (prophylaxie préexposition)?








Suis-nous

Infolettre